Le Stilnox tombe partiellement sous la loi sur les stupéfiants

Le quotidien Le Monde, dans son édition papier du 12 janvier 2017, publie un article intitulé Les règles sur les médicaments contenant des stupéfiants en partie appliquées au Stilnox et sous-titré Les autorités pointent des risques de dépendance, d’abus et d’usage détourné du somnifère.

D’après Le Monde, les Français seraient « parmi les plus gros consommateurs européens de somnifères : en 2014, 4 millions en prenaient, selon la Haute Autorité de Santé. »

Cet article du quotidien Le Monde se réfère à la publication au Journal Officiel (JORF n°0008 du 10 janvier 2017 texte n° 22)
de l’arrêté du 7 janvier 2017 portant application d’une partie de la réglementation des stupéfiants aux médicaments à base de zolpidem administrés par voie orale et qui entrera en application à partir du 12 avril 2017. Les médicaments à base de zolpidem sont le Stilnox et tous ses génériques.

Comme les autres benzodiazépines, ils sont dangereux, en particulier pour les personnes âgées, et devraient être prescrits avec précaution. Paradoxalement, ce somnifère peut avoir des effets dopants et ce ne sont pas que les toxicomanes qui en détourneraient l’usage,  mais aussi « des personnes bien insérées dans la société« , selon le Dr Lowenstein, président de SOS addictions, interrogé par Le Monde.